Accueil   |   Pour nous rejoindre   |   Plan du site   |   English
  Organisation | Nominations  | Intronisations | Nouvelles
Actualités
Calendrier d'événements
revenez à la page précédente

28 octobre 2005

Nouvelles

Intronisés 2005 au Temple de la renommée des chemins de fer canadiens  

Aujourd’hui, des cheminots canadiens ont été reconnus comme héros et intronisés, parmi d’autres personnes, au Temple de la renommée des chemins de fer canadiens. En cette année 2005, l’Année de l’ancien combattant, soit celle des hommes et des femmes qui se sont enrôlés dans les forces armées, on fait l’éloge des cheminots qui ont sans relâche contribué, par leurs exploits, à l’effort de guerre et ont assuré le transport des troupes et du matériel d’un bout à l’autre du Canada, vers les ports et outre-mer.

« Les intronisations s’inscrivent dans une série d’activités et d’événements annuels qui illustrent bien le rôle que le transport ferroviaire des voyageurs et des marchandises joue dans l’économie canadienne », affirme Bruce R. Burrows, président-directeur général par intérim de l’Association des chemins de fer du Canada.

Le Temple de la renommée virtuel a été créé en 2002 avec le soutien des quelque 60 chemins de fer marchandises et voyageurs membres de l’ACFC et avec l’aide de collectivités, de musées, de sociétés commanditaires et du grand public.

Durant la guerre, de grands ateliers ferroviaires ont été convertis en usines à tanks, à canons, à munitions et à navires, en plus de garder en état de marche les locomotives et le matériel roulant des trains marchandises et voyageurs. Les entreprises ferroviaires ont de plus mis sur pied des écoles de formation pour les pilotes et fait figure de pionniers dans le transport transatlantique d’avions de bombardement à destination de la Grande-Bretagne. Ils ont aidé le Canada et ses alliés à gagner la guerre, de dire M. Burrows.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, presque 43 000 cheminots du CN et du CFCP se sont enrôlés; 1 500 d’entre eux sont morts au champ d’honneur. Au Canada, des milliers de femmes sont entrées sur le marché du travail pour prendre la relève des hommes partis à la guerre dans les vieux pays. Une femme a été choisie pour représenter l’ensemble de ses consoeurs; il s’agit de madame Violet Cumming, qui comptait 50 années de service au CN. Elle est entrée au chemin de fer à l’âge de 15 ans pour prendre sa retraite cinq décennies plus tard alors qu’elle occupait le poste de commis Laissez-passer, à la région des Montagnes. Mais elle a aussi été affectée à Winnipeg pendant plusieurs années en temps de guerre et, plus tard, est devenue chef de triage à Edmonton.

Les catégories et les autres intronisés au Temple de la renommée 2005 sont :

Catégorie Leaders – Ed Dodge, ancien vice-président exécutif et chef de l’exploitation au Chemin de fer Canadien Pacifique, grâce à qui le CFCP a grandement amélioré sa fiche de sécurité, réduisant de 70 pour cent ses taux d’accidents et de blessures. En conséquence, le chemin de fer a adopté des processus de gestion qui sont toujours en vigueur aujourd’hui.

Catégorie Technologie – Le 30 novembre 2004, le CN a rebaptisé « Tunnel Paul M. Tellier » son tunnel de la rivière St. Clair en honneur de son ancien président Paul Tellier. Ouvert en 1995, le nouveau tunnel, qui relie Sarnia, en Ontario, à Port Huron, au Michigan, pouvait assurer la circulation de trains de conteneurs gerbés et de wagons porte-automobiles multi-étages sous la rivière St. Clair. Le nouvel ouvrage a remplacé l’ancien tunnel ferroviaire centenaire, rendu désuet le service de barges porte-wagons assuré sur la rivière et il a permis de retrancher deux jours entiers aux délais d’acheminement du trafic transfrontalier.

Construit selon une technique de perçage mise au point pendant la réalisation de l’Eurotunnel, entre la Grande-Bretagne et la France, le tunnel Tellier mesure 1 868 mètres de longueur et 8,4 mètres de diamètre. M. Tellier a été président du CN de 1992 à 2002, à l’époque où le chemin de fer est devenu une entreprise nord-américaine privée des plus prospères.

Catégorie Communautés – La gare de Craigellachie, à l’ouest du sommet du col Eagle, entre Salmon Arm et Revelstoke, se trouve à l’emplacement de la pose du dernier crampon, qui a marqué l’achèvement de la ligne du CFCP; la gare a été nommée Craigellachie en souvenir du village de la rivière Sprey, en Écosse, d’où venait Sir George Stephen, premier président du Chemin de fer Canadien Pacifique. Le dernier crampon a été enfoncé par Sir Donald Smith, membre du conseil d’administration du CFCP, le 7 novembre 1885.

Le Temple de la renommée virtuel sur le Web a été lancé en 2002 avec le concours des chemins de fer marchandises et voyageurs membres de l’ACFC, de collectivités, de musées, de réputés historiens des chemins de fer, de sociétés commanditaires et du grand public. Les propositions de candidatures viennent du public et sont transmises au moyen du site Web du Temple de la renommée des chemins de fer. Vous pouvez aussi trouver des renseignements sur le secteur ferroviaire en visitant le site de l’ACFC.


Personnes-ressource :


Les Kozma
Canadian Railway Hall of Fame
780-457-2061
lkozma@telusplanet.net

Roger Cameron
Railway Association of Canada
613-564-8097
rogerc@railcan.ca



 
    © 2006 Le Temple de la renommée des chemins de fer canadiens.