Accueil   |   Pour nous rejoindre   |   Plan du site   |   English
  Organisation | Nominations  | Intronisations | Nouvelles
Actualités
Calendrier d'événements
revenez à la page précédente

30 décembre 2008

Communiqué de presse

Intronisations au Temple de la renommée des chemins de fer canadiens (2008)  

OTTAWA – Trois cheminots ont été intronisés au Temple de la renommée des chemins de fer canadiens aujourd'hui pour souligner leur apport, dans les catégories leaders, héros et réalisations sectorielles. Pendant leur carrière, ils ont apporté une contribution notable au secteur. L'un d'eux est encore en service actif, le deuxième est retraité et le troisième est honoré à titre posthume.

Né à Frome, en Ontario, en 1923, Keith Hunt a gravi les échelons d'apprenti électricien à vice-président général au CN. Quant à Jim F. Munsey, il est né à Edmonton et a entrepris sa carrière ferroviaire à titre de télégraphiste Code Morse. Il a occupé divers postes de gestionnaire en exploitation d'un bout à l'autre du Canada, notamment celui de directeur Sécurité à la région des Montagnes du CN, dans les années 1980.

Par ailleurs, Steve Harvey, natif de Montréal et travaillant au Réseau GO comme cadre pour la sécurité réseau, à Toronto, obtient un prix pour réalisations sectorielles du Temple de la renommée des chemins de fer canadiens pour son travail de promotion de la sécurité dans le public.

La collectivité de Capreol, point divisionnaire du CN dans le nord de l'Ontario depuis 90 ans, a été intronisée au Temple de la renommée en août pour souligner sa fondation dans le cadre d'une réunion familiale, d'autres événements et la restauration de la locomotive à vapeur 6077 par la collectivité.

Le Temple de la renommée des chemins de fer a été créé en 2002 par l'Association des chemins de fer du Canada avec le soutien des 55 chemins de fer membres de l'association ainsi que de la Canadian Northern Society of Alberta et de l'Association canadienne des fournisseurs de chemins de fer. Depuis, plus de 75 personnes ou entités ont été intronisées sur le site du temple, à www.railfame.ca et dans un parc d'interprétation à Big Valley, en Alberta, qui a déjà attiré plus de 20 000 visiteurs.

Steve Harvey

Steve Harvey coordonne et dirige la formation des intervenants d'urgence, les exercices de préparation d'urgence et les programmes de prévention des intrusions, sans compter ses autres fonctions liées à la sécurité réseau. Il s'occupe de l'Opération Gareautrain depuis 1992 et il est présentateur-formateur certifié pour le programme.

Avant de se joindre au nouveau service de sécurité réseau du Réseau GO, il y a cinq ans, il faisait partie des services des poursuites et de l'application de la loi dans les transports de l'entreprise. Steve coordonne les programmes de sensibilisation des collectivités en matière de sécurité; il fait aussi partie du comité d'examen du programme Opération Gareautrain et, auparavant, s'est occupé des secteurs stratégiques du programme Direction 2006.

En 2003, Steve a reçu le Prix d'excellence (Semaine nationale des transports de l'Ontario) présenté par le ministre des Transports pour avoir conçu et mis en œuvre le programme de signalement des quasi-collisions du Réseau GO. Lors d'une récente évaluation faite par l'American Public Transportation Association (APTA), le programme sur les quasi-collisions s'appuyant sur un processus d'enregistrement intégré, et embarqué, a été reconnu comme méthode efficace à l'avant-garde du secteur.

Jim Munsey

L'exemple du héro Jim Munsey illustre parfaitement le principe que lorsque l'on a « le gène du cheminot », il est très difficile de ne pas s'intéresser au secteur. En 2008, l'intérêt de Jim ne s'est pas démenti, et de nombreux visiteurs du week-end à l'Alberta Railway Museum, à Edmonton, peuvent le voir actionner le manipulateur du poste télégraphique de la gare St. Albert, faisant une démonstration de télégraphie en code Morse, désormais délaissée comme mode de communication.

Respecté de ses pairs et collègues des chemins de fer, Jim a entrepris sa carrière à la fin des années 1940, à titre d'agent adjoint. Le travail des agents dans les dépôts ferroviaires locaux partout au Canada a servi de formation pour de nombreux cheminots et permis aux recrues de se familiariser tant avec l'exploitation ferroviaire qu'avec les aspects commerciaux grâce aux activités de vente, notamment de services d'envois par messageries, d'expédition en wagons complets et de titres de transport pour les services voyageurs ferroviaires et maritimes.

Avant l'ère d'Internet et du courrier électronique, les chemins de fer tenaient un rôle essentiel dans les communications interurbaines grâce au service de télégraphie, qui servait à la transmission des messages et des nouvelles et aux virements d'argent « sur le fil », par le réseau de fils télégraphiques.

Au tout début des chemins de fer en Amérique du Nord, le télégraphe était le principal moyen de transmission des ordres de marche : instructions écrites assurant le mouvement sécuritaire des trains et des locomotives. Pendant qu'il apprenait les ficelles du métier, M. Munsey a été promu à divers postes de gestion en exploitation, notamment celui de directeur régional de la sécurité à la région des Montagnes du CN, dans les années 1980.

La contribution de Jim au secteur ferroviaire a pris diverses formes, y compris le remaniement des indicateurs de l'exploitation pour en assurer l'uniformité au profit des équipes de train qui en étaient les principaux utilisateurs. Son travail auprès du Morse Telegraphers Club et sa connaissance approfondie du règlement ferroviaire et des marches à suivre de l'exploitation en ont fait une précieuse ressource dans le système et un éducateur. Il a puisé à même son expérience pour mettre au point des instructions et un règlement d'exploitation nouveaux et améliorés qui ont permis de rehausser tant la sécurité que l'efficacité. Dans bien des cas, ils sont encore utilisés de nos jours.

Keith Hunt

Le leader Keith Hunt est un homme qui doit à son talent, à son éthique du travail et à la passion de son travail d'avoir gravi les échelons, d'apprenti électricien à vice-président d'un chemin de fer. M. Hunt a grandi à London et il a entrepris sa carrière à la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada dans les ateliers ferroviaires, au salaire horaire de tente et un cent.

Ses proches expliquent qu'étant donné sa stature de six pieds et deux pouces et son corps d'athlète, il aurait très bien pu devenir joueur de baseball professionnel, n'eut été la Deuxième Guerre mondiale au cours de laquelle il a été affecté outre-mer dans l'Aviation royale du Canada, où il a été sous-lieutenant d'aviation au sein de l'escadron 437 « Husky », sur le théâtre des affrontements en Europe.

Une fois la guerre terminée, M. Hunt est retourné à London et a appris à faire l'entretien des locomotives diesels qui allaient bientôt remplacer les engins à vapeur au CN. En 1951, il a obtenu son diplôme de génie de l'Université Queen’s. Gravissant les échelons, M. Hunt a occupé de nombreux postes de gestion en exploitation, dont celui de surintendant.

Tandis qu'il était affecté à Toronto, dans les années 1970, et à titre de vice-président de la région des Grands-Lacs, il s'est occupé de la construction de la Tour du CN aujourd'hui de renommée mondiale. Cadre de l'exploitation vif et chevronné, M. Hunt était reconnu par ses collègues et par les cheminots en général pour son souci de la sécurité et sa préoccupation pour les membres du personnel des échelons inférieurs qui, chaque jour, sans fanfare, veillaient à l'exploitation sûre du chemin de fer et offraient le meilleur service qui soit aux clients.

Sa carrière a influencé les cheminots de Montréal à Battle Creek et à Belleville. Ne perdant jamais de vue la contribution du secteur ferroviaire à l'histoire, M. Hunt a grandement contribué au retour de la fameuse locomotive à vapeur 6060 du CN à la tête d'un train touristique sur le réseau du chemin de fer. L'héritage qu'il nous laisse s'accroît encore aujourd'hui avec la préservation et l'exploitation de l'Alberta Prairie Railway. M. Hunt est décédé en avril 2008, à Toronto. Il laisse dans le deuil sa femme Marion et ses filles Lynn, Dawn et Victoria.


Personnes-ressource :


Roger Cameron
Association des chemins de fer du Canada
613 564-8097
rogerc@railcan.ca



 
    © 2006 Le Temple de la renommée des chemins de fer canadiens.