Accueil   |   Pour nous rejoindre   |   Plan du site   |   English
  Organisation | Nominations  | Intronisations | Nouvelles
Actualités
Calendrier d'événements
revenez à la page précédente

12 juin 2005

Communiqué de presse

Anciens combattants intronisés au Temple de la renommée des chemins de fer  

Omer Rochon & Terry Gilead Le 6 décembre 2005, au cours d’une réunion du Club du rail canadien à Montréal, les retraités Omer Rochon, du CN, et Terry Gilead, du CP, étaient intronisés au Temple de la renommée des chemins de fer par Francois C. Hébert, vice-président, Stratégies réseau au CN, et Ron Bilodeau, vice-président, Affaires gouvernementales au CFCP.

L’événement avait pour but de reconnaître la contribution de milliers de cheminots et anciens combattants qui ont aidé les Alliés à faire triompher la paix au terme de la Seconde Guerre mondiale. Des ateliers ferroviaires clés furent alors transformés en usines de blindés, de munitions et de navires, tout en continuant d’assurer le maintien en service des locomotives, des wagons et du matériel voyageurs. Les chemins de fer créèrent des écoles de formation de pilotes et firent figure de pionniers dans le convoyage transatlantique de bombardiers jusqu’en Angleterre. Parmi les presque 43 000 cheminots du CN et du CFCP qui s’enrôlèrent, 1 500 furent tués au service de leur pays, et des milliers d’autres blessés.

Omer Rochon commença sa carrière au CN aux ateliers de Pointe Saint-Charles, à l’âge d’environ 19 ans, pour la terminer 37 ans plus tard en 1979 comme contremaître principal au siège social; quelque 95 employés de tous les corps de métier relevaient de lui – y compris ceux chargés de l’entretien de la tuyauterie utilisée dans le chauffage à vapeur des bâtiments avoisinants.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, M. Rochon fut aviateur durant trois ans et demi et, comme membre de l’escadron 432 de Leaside, mitrailleur de l’air. Après une blessure aux yeux subie alors qu’il était basé en Angleterre, il s’est joint à l’équipe au sol chargée de préparer les raids de bombardement. Plus tard, il servit comme membre de l’escadron 417 basé en Italie.

Terry Gilead quitta l’école pour l’armée, et travailla quelques mois au CPR comme garçon de bureau à Angus, avant de se joindre au corps ferroviaire de l’Armée. Basé au début en Angleterre, puis en France et plus tard en Belgique, le sergent Gilead participa aux efforts des Alliés pour remettre le réseau ferré en état de soutenir les activités militaires.

Le corps ferroviaire avait pour fonction d’entretenir les locomotives à vapeur, les wagons et l’infrastructure de la voie utilisés par l’Armée. Terry travailla également dans des gares de triage et le chargement de wagons. Il reprit son travail avec le CPR en 1946.

Après son apprentissage aux Ateliers Angus à Montréal, Terry a été successivement contremaître, analyste de coûts et, plus tard, superviseur général, toujours aux Ateliers Angus. Il a pris sa retraite en 1985 à l’âge de 64 ans.

Le Temple de la renommée virtuel a été créé en 2002 avec le soutien des quelque 60 chemins de fer marchandises et voyageurs membres de l’ACFC et avec l’aide de collectivités, de musées, de sociétés commanditaires et du grand public. Sa mission est de reconnaître les personnes, endroits et événements remarquables, ainsi que les technologies en usage dans l’industrie.


Personnes-ressource :





 
    © 2006 Le Temple de la renommée des chemins de fer canadiens.