Accueil   |   Pour nous rejoindre   |   Plan du site   |   English
  Organisation | Nominations  | Intronisations | Nouvelles
Les leaders
Les héros
Les communautés
La technologie
Prix pour réalisations sectorielles
Le chasse-neige Rotary (2002)
Le chasse-neige Rotary 1 L'hiver a toujours présenté un formidable défi pour les chemins de fer canadiens. C'est pourquoi ceux-ci ont sans cesse travaillé à mettre au point du matériel spécialisé et des plans d'action spéciaux qui ont grandement contribué à améliorer l'exploitation ferroviaire en hiver. Le chasse-neige Rotary – une invention canadienne du temps des pionniers – constitue un excellent exemple de l'ingéniosité qui a permis aux chemins de fer canadiens de faire face aux rigueurs de l'hiver.

Le chasse-neige Rotary 2Le chasse-neige Rotary était constitué d'une grande roue à lames multiples entraînée par la vapeur et d'une cheminée d'évacuation servant à projeter la neige loin de l'emprise. Le premier modèle de chasse-neige Rotary a été conçu par un certain Orange Jull et a été fabriqué dans les ateliers du Canadien Pacifique (le CFCP) à Parkdale, en Ontario, dans les années 1880. C'est ensuite aux frères Leslie, en Ontario, que revient le mérite d'avoir poursuivi la fabrication et l'amélioration de la machine.

Le chasse-neige Rotary 3Chaque chasse-neige Rotary était équipé d'une chaudière à vapeur et d'un moteur à deux cylindres servant à entraîner la roue à lames et était attelé à un tender qui l'approvisionnait en eau et en combustible (charbon). Une locomotive à vapeur poussait le chasse-neige. L'équipe du chasse-neige comprenait un mécanicien et un chauffeur, qui veillaient au bon fonctionnement de la chaudière entraînant la lourde roue à lames, ainsi qu'un contremaître et deux aides, responsables de la manœuvre des dispositifs de coupe. Un chasse-neige Rotary pouvait consommer jusqu'à trois ou quatre tonnes de charbon par 24 heures de service.

Le chasse-neige Rotary 4 Le chasse-neige Rotary a été utilisé par les chemins de fer de l'Ouest américain ainsi que par le CFCP. Les six premiers chasse-neige du CFCP furent utilisés en 1888 dans les montagnes de Selkirk, en Colombie-Britannique. Cette chaîne constituait un formidable obstacle pour le CFCP : des chutes de neige records et des avalanches s'y produisaient à répétition, entraînant la fermeture de la voie principale, parfois pendant plusieurs jours. Les chasse-neige Rotarys se révélèrent remarquablement efficaces, aussi bien dans la neige mouillée que dans la neige compacte, en particulier dans le col Rogers toujours enneigé. À l'hiver de 1889, le CFCP disposait d'un parc complet de chasse-neige Rotarys répartis dans les Prairies, le nord de l'Ontario et en différents endroits dans l'Est du Canada. Même si ces machines coûtaient cher à utiliser, elles s'avéraient fiables et efficaces et permettaient de maintenir l'ensemble des voies du CFCP ouvertes toute l'année. C'est au cours des années 1950 qu'elles furent remplacées par d'autres types d'engins de déneigement.

Photos: S.I. Smith (1)  CFCP (2-4)

 
    © 2006 Le Temple de la renommée des chemins de fer canadiens.