Accueil   |   Pour nous rejoindre   |   Plan du site   |   English
  Organisation | Nominations  | Intronisations | Nouvelles
Les leaders
Les héros
Les communautés
La technologie
Prix pour réalisations sectorielles
Le frein à air automatique (2002)
Le frein à air automatique – un mode de freinage inventé par George Westinghouse il y a plus d'un siècle – demeure la façon la plus sûre et la plus efficace de régler la vitesse des trains longs et lourds.

Le frein à air automatiqueConçu afin de répondre aux besoins des compagnies ferroviaires sur les plans de la sécurité et de la fiabilité, le frein automatique a remplacé le « frein direct » qui équipait les premiers trains exploités au Canada. L’adoption du frein automatique a permis aux chemins de fer de faire circuler des trains plus longs et, du même coup, de s'affranchir de la nécessité de faire appel à des préposés – appelés « serre-freins » – qui devaient passer d'un toit de wagon à l'autre pour serrer individuellement les freins à main. Cette pratique, à laquelle on avait recours surtout dans les fortes pentes, était très risquée et entraînait souvent des pertes de contrôle.

Le frein à air automatiqueLe frein à air automatique est un système pneumatique qui utilise de l'air sous pression pour transmettre un effort de freinage aux semelles de frein de chaque wagon faisant partie du train. Une « conduite générale » – constituée de tuyaux et de boyaux fixés sous les wagons et reliés à des réservoirs d'air sous chaque wagon – permet d'acheminer l'air sous pression partout dans le train. Les freins des wagons se desserrent lorsque la pression d'air dans la conduite générale, alimentée à partir de grands réservoirs situés dans la locomotive, augmente jusqu'à une valeur prédéterminée (mesurée en livres par pouce carré). Pour que les semelles de freins entrent en action afin de ralentir ou d'arrêter le train, il suffit de commander une baisse de pression (ou dépression) dans la conduite générale, au moyen du robinet de mécanicien de la locomotive menante ou du robinet de freinage d'urgence.

Le Temple de la renommée des chemins de fer canadiens désire souligner le caractère révolutionnaire de cette invention et sa contribution à la sécurité et à l'efficacité de l'exploitation ferroviaire en Amérique du Nord depuis plus de 100 ans.

 
    © 2006 Le Temple de la renommée des chemins de fer canadiens.