Accueil   |   Pour nous rejoindre   |   Plan du site   |   English
  Organisation | Nominations  | Intronisations | Nouvelles
Les leaders
Les héros
Les communautés
La technologie
Prix pour réalisations sectorielles
L’effort des chemins de fer dans la guerre (2005)

Décoré de la Croix de Victoria à titre posthume pour l'héroïsme dont il a fait preuve lors de la bataille de Passchendaele, l'une des plus sanglantes de tous les temps, James Peter Robertson était l'un des milliers de cheminots canadiens qui ont servi leur pays en participant à l'effort de guerre pendant les tragiques conflits qui ont marqué le siècle dernier.

ACFC - 'Interchange' (Automne 2005)M. Robertson est né en 1883 à Albion Mines, dans le comté de Pictou, en Nouvelle-Écosse. En 1899, il déménage avec sa famille à Medicine Hat, en Alberta, et entre au service du CFCP où il sera connu sous le nom de « Singing Pete » (Pete le chanteur) et où sa carrière le mènera jusqu'au poste de mécanicien de locomotive. On se souvenait de lui comme de celui qui, toujours de bonne humeur, chantonnait ou sifflotait dans la cabine de conduite ou à la rotonde.

En 1915, il rejoint les rangs du 13 e bataillon canadien de fusiliers à cheval. Pendant son séjour en Grande-Bretagne, il est muté au 27 e bataillon et son courage pendant la Première Guerre mondiale lui vaut la Croix de Victoria. Cette décoration a fait de lui une légende pour les membres de la Fraternité des ingénieurs de locomotives et bien d'autre monde encore. Ainsi, lors d'une convention internationale d'après-guerre qui a eu lieu à Cleveland, en Ohio, quelque 77 000 délégués se sont levés pour saluer sa bravoure.

M. Robertson repose au cimetière Tyne Cot du Commonwealth à Passchendale. À Medicine Hat, son nom a été donné à la section locale de la Légion royale canadienne, à une rue et à une piscine.

Les chemins de fer du Canada et leurs employés ont grandement contribué à remporter les deux guerres mondiales. Durant la guerre, de grands ateliers ferroviaireTroop Train (Photo: CN)s ont été convertis en usines à tanks, à canons, à munitions et à navires, en plus de maintenir en état de marche les locomotives et le matériel roulant des trains marchandises et voyageurs. En outre, les compagnies ferroviaires ont mis sur pied des écoles de formation pour les pilotes et fait figure de pionniers dans le transport transatlantique d'avions de bombardement à destination de la Grande-Bretagne. Ils ont aidé le Canada et ses alliés à gagner la guerre.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, presque 43 000 cheminots du CN et du CFCP se sont enrôlés et près de 1 500 d'entre eux sont morts au champ d'honneur.

Il allait donc de soit qu'en cette année 2005, l'Année de l'ancien combattant, le Temple de la renommée des chemins de fer canadiens rende hommage aux cheminots de la guerre et souligne leur contribution. Certains, comme James Peter Robertson, ont fait le sacrifice ultime pour leur pays et pour défendre les droits et les libertés dont nous jouissons aujourd'hui.

Cliquez ici : Anciens combattants intronisés au Temple de la renommée des chemins de fer

ACFC - 'Interchange' (Automne 2005)

 

 

ACFC - 'Interchange' (Automne 2005)



 

 

 

 


 

 
    © 2006 Le Temple de la renommée des chemins de fer canadiens.