Accueil   |   Pour nous rejoindre   |   Plan du site   |   English
  Organisation | Nominations  | Intronisations | Nouvelles
Les leaders
Les héros
Les communautés
La technologie
Prix pour réalisations sectorielles

Le major J. L. Charles (2009)


Major J.L. Charles (1955) Le major J. L. Charles a participé à la construction de lignes ferroviaires qui ont permis de repousser la frontière canadienne vers le nord. Durant toute sa carrière, il a parcouru des territoires vierges en vue de la construction de nouvelles voies.

Son premier projet dans le domaine ferroviaire a été la réalisation d'une enquête de localisation pour le Grand Trunk Pacific Railway dans les Rocheuses canadiennes, et son dernier a été la direction des travaux de reconnaissance en vue de la construction du Chemin de fer du Grand lac des Esclaves, le tout premier chemin de fer des Territoires du Nord-Ouest.

Au cours de sa carrière, le major a participé activement à la construction du Hudson Bay Railway en direction de Churchill, ainsi qu'à la construction d'autres voies du CN en direction de Lynn Lake, dans le nord du Manitoba, et en Colombie-Britannique.

Major J.L. Charles (1965) Le major Charles a également pris part à la construction du triage Neebing du CN à Fort William (maintenant Thunder Bay) et des voies ferrées qui ont longtemps desservi les mines de minerai de fer situées près d'Atikokan, en Ontario. En 1945, il a été nommé ingénieur en chef régional du CN à Winnipeg et, en 1957, il est devenu ingénieur-conseil pour le réseau du CN. Manifestement, la vaste expérience du major en localisation de territoire éloigné et rocheux ou parsemé de fondrières de mousse s'est révélée précieuse à mesure que de nouvelles voies étaient construites pour exploiter le grand potentiel de l'Ouest canadien sur le plan de ressources, dans des conditions extrêmement difficiles et, souvent, à des températures oscillant autour de -40o C.

Vétéran des deux Guerres mondiales, le major Charles a participé à l'effort de guerre outre-mer au sein des Troupes ferroviaires canadiennes durant la Première Guerre mondiale. Il a obtenu le grade de major et, au cours de la Deuxième Guerre mondiale, il a recruté la 20e compagnie de campagne du Corps royal du génie canadien à Winnipeg, puis il a commandé cette compagnie sur la côte du Pacifique avant d'être provisoirement affecté en service spécial à l'armée américaine.

Le major Charles a pris sa retraite en 1965, après avoir consacré 55 ans au chemin de fer. À cette occasion, le vice-président du réseau du CN, S. F. Dingle, a résumé ainsi sa carrière : « Grâce à ses efforts, le major Charles est devenu une sommité dans son domaine et a connu une brillante carrière. Sa sincérité, son intégrité et son humilité lui ont valu le respect de tous ceux qui le connaissent. »

Le premier train du CN arrive à la fin de la voie ferrée à Lynn Lake, au Manitoba, en 1953. Son arrivée marque la fin de la construction de l'embranchement de 120 milles aboutissant à Lynn Lake, dont le major J. L. Charles a coordonné les travaux de localisation. Le major Charles a contribué à l'amélioration du chemin de fer. En tant qu'ingénieurs de localisation, lui et ses collègues du CN ont participé à la création du réseau ferroviaire canadien. Ils ont aussi jeté les bases de l'entreprise progressiste qu'est devenu le CN aujourd'hui. En 1980, le CN a reconnu la grande contribution du major Charles en donnant son nom à la jonction de la nouvelle subdivision de Robson avec la ligne principale de la subdivision d'Albreda, près de Valemount, en Colombie-Britannique. C'était l'endroit idéal pour honorer le major, car la subdivision de Robson unirait dorénavant l'ancienne ligne principale du Canadian Northern Railway partant de Vancouver avec l'ancienne voie du Grand Trunk Pacific Railway partant de Prince Rupert, augmentant ainsi la capacité de la ligne et permettant le recours à la circulation à sens unique dans les Rocheuses et la vallée de Robson.


Photos: 1. Collection de la Canadian Northern Society   2. CN   3. CN
 
    © 2006 Le Temple de la renommée des chemins de fer canadiens.